Le bois, naturellement beau.

Chêne, hêtre, cerisier… Il existe différentes essences de bois pour habiller le plan de travail. En plus d’être robuste, il apporte une touche de chaleur et de style dans la cuisine. Pour lequel craquer ?

Un plan de travail en lamellé-collé

Le plan de travail est quotidiennement sollicité. Il n’est pas ménagé. Or le bois massif ne semble pas le mieux approprié pour être en première ligne. Ce matériau noble se raye, se tâche et est sensible aux brûlures, aux chocs, aux acides et aux produits ménagers. Pour toutes ces raisons, un plan de travail en lamellé-collé est plus conseillé. Fabriqué à partir de lames aboutées et collées les unes aux autres dans le sens du fil du bois, il se décline en deux esthétiques : avec des lames étroites de 20 mm ou des lames, larges de 40 mm, et dans de nombreuses essences. Côté prix, le chêne est le plus abordable, le noyer l’un des bois européen le plus cher. L’érable est un bois clair qui a les mêmes qualités que le chêne. Le merisier est un bois rouge tendance.

Une essence de bois, un style

En fonction de vos goûts pour tel coloris ou telle texture, une essence de bois vous séduira plus qu’une autre : chêne, hêtre, érable, acacia, orme, cerisier, teck, noyer, merisier, frêne… Du plus clair au plus foncé, en passant par le grisé, le sablé, le brossé… le bois signe une ambiance, un style.

– Le style scandinave. Ceux qui ont la cote sont les bois clairs, doux à l’œil, comme le hêtre ou le frêne, dont les veines et les nœuds sont accentués.

– Le style raffiné. Les bois sombres, comme le palissandre, le chêne teinté, confèrent immédiatement une ambiance d’une grande élégance.

– Le style rétro. Très tendance, le style vintage préférera le bois brut, comme le chêne, le noyer, où les veines et les nœuds sont bien présents.

Son entretien

Il est vivement conseillé de traiter son plan de travail en bois afin de le protéger de l’eau et des taches. Il doit ainsi être huilé ou verni. Son entretien dépendra ensuite du choix de sa finition. S’il est huilé, il faudra passer régulièrement une fine couche d’huile de lin à l’aide d’un chiffon. Cela permet d’entretenir la couche protectrice tout en lui redonnant de l’éclat. En cas de taches, poncez la surface et appliquez de l’huile de lin. S’il est verni, c’est plus simple. Une éponge humide suffit. En revanche, cette finition ne supporte pas la chaleur et est plus difficile à réparer. Ne posez pas une casserole chaude directement dessus, mais sur un dessous de plat. Le bois se patine avec le temps. Plus il vieillit, plus il a du charme.

Envie de vacances?